Pour beaucoup de Français, l’immobilier est une valeur sûre, un investissement fiable, une façon d’assurer son futur.

Quel qu’en soit la raison, et malgré des taux d’emprunt très bas des crédits immobiliers (1,50%), il est possible que vous n’ayez pas assez d’apport personnel pour devenir propriétaire. Voici donc quelques solutions pour acheter un logement sans apport.

Acheter sans apport, est-ce possible ?

Il est possible d’acheter sans apport, même si cela ne signifie pas que certaines banques prêtent sans conditions.

Quand on pense à un apport personnel, on pense surtout à l’épargne de l’acheteur devant couvrir 10% du prix de l’achat immobilier. Mais un apport personnel, ce peut être les différents éléments cités ci-dessous :

  • Epargne (PERP, Assurance Vie, compte courant, Livret A)
  • Hypothèque
  • Prêt relais
  • Aide de l’Etat (PTZ+, PEL, CEL, PAS, prêt « Action Logement »)

L’une de ces solutions est considérée comme un apport et vous pouvez y prétendre en vous renseignant sur le site du gouvernement ou directement auprès de votre institut de prêt.

Cependant, il est parfois possible d’acheter sans aucun apport. Il vous faudra prouver cependant une bonne gestion de vos comptes courants (plus facile à prouver si vous êtes client de la banque), votre capacité d’épargne même petite, la régularité de vos revenus et le montant, ainsi que la stabilité du domaine professionnel dans lequel vous exercez. Il sera alors obligatoire de présenter un dossier complet avec tous les documents justificatifs pour augmenter vos chances d’obtenir un prêt.

Néanmoins, vous pouvez passer par deux autres solutions pour devenir propriétaire, le crowdfunding et le dispositif Pinel.

Faire appel au crowdfunding ou financement participatif

On voit éclore depuis cinq ans, une nouvelle manière plus collaborative de financer ses projets. Il s’agit du crowdfunding ou financement participatif.

Cependant, il ne faut pas tous les confondre, même quand ils se laissent tous nommés « crowdfunding immobilier ».

Le financement participatif sous la forme de Solidarité collective

Cela est possible lorsque vous avez un projet (achat d’une maison, réparation, entretien) et que vous faites appel à un élan collectif qui grâce à des petits dons, va financer le projet immobilier.

Cela peut sembler idéaliste et irréaliste, pourtant, c’est sur la plateforme Dartagnan et Adopte un château, que le château de la Mothe-Chandeniers a pu être acheté.

Faire une collecte de fonds peut permettre de se faire un apport, tout étant question de comment vous présentez le projet (l’objectif, les éventuelles contreparties, l’avancement du projet), et de la visibilité que vous avez sur les plateformes de crowdfunding (Ulule, etc).

Mais il est possible de faire appel à un autre type de crowdfunding immobilier qui est à classer dans la catégorie des placements financiers.

Placement financier

Comment se faire un petit pécule en investissant dans l’immobilier ? Via le financement participatif. Effectivement, certaines plateformes mettent en avant un projet de construction, d’achat et de revente immobilière.

Vous versez une somme d’argent sur une plateforme de crowdfunding immobilier afin de permettre le financement de la construction d’un petit immeuble en région parisienne. Votre argent investi servira à acheter le terrain et les travaux de construction. A la revente, il y aura une plus-value et cette plus-value qui sera redistribuée aux investisseurs.

Cependant, il faut vérifier que la plateforme est sûre, car cet investissement en soi est risqué.

Si aucune de ces situations ne vous anime, vous pouvez toujours vous rabattre sur le dispositif Pinel.

Profiter du dispositif Pinel

Une dernière mesure, cette fois fiscale, peut vous permettre de devenir propriétaire en défiscalisant vos revenus.

La Loi Pinel issue de la loi Finances 2015 et prolongée jusqu’en 2021, vous permet d’acheter un logement neuf que vous louerez pendant une période définie par la loi, de six, neuf ou douze ans.

D’autres conditions sont imposées par la loi Pinel pour réduire le prix d’achat de son bien immobilier grâce à la réduction fiscale et aux loyers perçus :

  • Durée de location fixe (6, 9 ou 12 ans)
  • Bien immobilier situé dans une zone définie par la loi (grandes agglomérations)
  • Les réductions fiscales sont calculées en fonction des plafonds que la loi Pinel définie (plafond d’achat de loyer).

Il y a certes des avantages financiers, comme une réduction fiscale pouvant atteindre 63 000€ sur douze ans de location. Mais il y a également la possibilité de louer à ses proches (ascendants ou descendants). A la fin de la période de location, vous récupérez votre bien immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *